Séminaires

Parmi les activités du réseau PédagAU, nous proposons d’organiser un séminaire de recherche sur les pratiques pédagogiques en aménagement et en urbanisme, qui se réunirait trois à quatre fois par an. Il serait l’occasion de présenter et de valoriser des travaux de recherche menés sur le sujet, et d’échanger à leur propos. Ce séminaire a ainsi principalement vocation scientifique, en valorisant les travaux existant sur le sujet et en permettant d’identifier des pistes pour de nouvelles recherches. Il a également une vocation réflexive, en créant un lieu d’échange en matière de pédagogie en aménagement et en urbanisme et dans les disciplines proches (géographie, architecture

En plus des chercheurs francophones et aménageurs que rassemble le réseau PédagAU, des chercheurs non-francophones et non-aménageurs seront sollicités, de façon à établir des comparaisons. En effet, les questions pédagogiques posées aux chercheurs en urbanisme et aménagement rencontrent des questionnements abordés par des chercheurs d’autres pays et d’autres disciples, en particulier l’architecture ou la géographie. Un croisement spatial et disciplinaire apparaît ainsi nécessaire pour enrichir les connaissances produites sur ces thématiques.

Organisation des séances

L’ambition du réseau étant de créer une initiative collective autour des questions de pédagogie en urbanisme et aménagement, nous proposons que chaque séminaire soit organisé par un binôme de chercheurs issus d’institutions différentes. Ces binômes seront chargés :

  • De rédiger un texte de cadrage de la problématique du séminaire, permettant de rappeler, de manière synthétique, les travaux existants sur le sujet abordé et d’identifier des axes de questionnements ;
  • De choisir et contacter des intervenants pour le séminaire ;
  • De recueillir auprès des intervenants des textes préalables aux séances ;
  • D’introduire le séminaire, de discuter les interventions et d’organiser les échanges

Chaque séance de séminaire se tiendra sur une journée et rassemblera plusieurs interventions. Concernant le format des présentations, plusieurs possibilités pourront être envisagées : 

  • Une conférence introductive solide permettant de faire état des travaux sur le sujet et un cadrage théorique ;
  • Plusieurs communications permettant de rendre compte de travaux achevés ou en cours se rapportant à la thématique du séminaire (4-5 interventions);
  • Des interventions relevant plus de retours d’expérience, sous la forme de table ronde, par exemple (1-2 tables rondes).

Les temps de présentation des travaux pourront être plus longs que des formats de colloques classiques, pour permettre des échanges nourris entre les personnes présentes. Lors de chaque séance, un temps devra être prévu pour un moment d’échange conclusif consacré aux projets et pistes de recherches collectives. Concernant le choix des intervenants, il sera recherché, dans la mesure du possibilité, une pluralité d’appartenance institutionnelle, disciplinaire et d’origine géographique :

  • Dans chaque séminaire, un intervenant étranger ayant mené des travaux significatifs sur la thématique traitée ;
  • Si possible un intervenant invité, relevant d’un institut d’urbanisme francophone au Sud ;
  • Si possible un intervenant appartenant au champ des sciences de l’éducation.

Les travaux présentés dans le cadre de ce séminaire de recherche feront l’objet d’une valorisation, sous la forme d’un ouvrage collectif ou d’un numéro de revue thématique (appel à communication pour la RIURBA, projet pour TPR).